Carême 2017 by Sylviane Adloff

 » j’ai vaincu le monde, la mort, le péché mais que pour ma victoire soit patente il faut que l’humanité accepte librement le salut que je lui offre. »

pasteImage1488817170944

« J’ai vaincu le monde, la mort, le péché pour que ma victoire soit patente il faut que l’humanité accepte librement le salut que je lui offre ».

DSCF0862

« L’heure est venue de livrer mon Esprit que vive la joie! »

DSCF0853

« Non je ne mourrai pas je vivrai pour annoncer les actions du Seigneur.La merveille devant nos yeux! »

DSCF0821

« Toi Seigneur,Dieu de tendresse et pitié l’entrée à la colère,plein d .amour et de vérité regarde vers moi et prends pitié de moi »ps85

IMG_1209

 » En m’arrachant à la puissance des ténèbres, il m’a placé dans le royaume de son fils bien-aimé. En Lui nous avons le rachat, le pardon des péchés »

IMG_1213

« Nous ne sommes pas seuls, notre corps est aussi la demeure de Dieu ».

DSCF0826
Ps 40. « Il m’a retiré de la fosse de destruction du fond de la boue, il a dressé mes pieds sur le roc et mis dans ma bouche un cantique nouveau »

« Verticalité de l’âme » – carême 2017

 » Récitez entre vous des psaumes, des hymnes et cantiques inspirés ; chantez, louez le Seigneur de tout votre cœur! »

Il est un temps donné, un temps en dehors du temps dans lequel je plonge en silence. « Le Seigneur a crée le temps, il en a crée suffisamment » (proverbe irlandais) pour qu’ à chaque instant de nos vies nous puissions le rencontrer.

En Russie, il existe des lieux appelés « pustinia« , des ermitages pour rencontrer Dieu dans l’intime. Mon rendez-vous, le cœur à cœur intense avec l’Invisible, ma « pustinia« , c’est ma surface blanche, là où l’Invisible va s’habiller de contours. Le combat va commencer entre la puissance des ténèbres et la Jérusalem Céleste. « En m’arrachant à la puissance des ténèbres, il m’a placé dans le royaume de son fils bien-aimé.  » (Epître aux Colossiens).

Le cœur à cœur s’intensifie pour révéler l’histoire inscrite dans le verbe, sur ce tissu qui s’anime et se colore. L’Esprit-Saint m’entraîne vers une Pâque de salut. Prier, traduire, peindre » sans avoir le cœur fier, ni le regard ambitieux.  » (Ps 130)

Vivre carême c’est vivre la conversion, vivre le pardon, le rachat, l’amour infini de Dieu pour nous, pour moi.

C’est par mon travail que je rends grâce. Je chante, je loue le Seigneur. Ma quête de » la verticalité de l’âme » me conduit vers ce chant, l’introduction à sa croix victorieuse. Couleurs, formes, contours, plis, tout se lie pour laisser éclater l’invisible puissance, le corps sanctifié, l’Esprit victorieux qui pénètre la toile pour être dans cette espérance inépuisable. La verticalité salvatrice, l’aspiration de l’esprit vers le haut.

Mon travail s’appuie sur la parole, l’hymne, le psaume, textes qui raisonnent à l’instant. Une peinture instinctive, charnelle qui se bat contre le rien, le néant, le vide pour faire rayonner la victoire de l’Esprit qui habite en mon cœur !

La  » Christodépendance » qui rend libre.

 

 

Sylvianne ADLOFF

« Les Cieux racontent la Gloire de Dieu et l’Eternel manifeste l’œuvre de ses mains. » (Ps 19)


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s